ok

Se mobiliser pour l'ARIAM Ile-de-France

Écrit par

26|01|2017


Mots clés : .

Tous les articles

Se mobiliser pour l'ARIAM Ile-de-France

L'annonce des menaces pesant sur l'existence de l'ARIAM Ile-de-France en raison de la décision de la Région de mettre fin à sa contribution financière a précédé de quelques jours l'assemblée générale de Conservatoires de France. Mettant à profit ce rassemblement, les adhérents et les participants aux journées d'étude ont voté à l'unanimité une lettre ouverte à l'attention de Madame Pécresse, présidente de la Région Ile-de-France.

Depuis cette date, Conservatoires de France a collaboré aux travaux d'un collectif de soutien composé de représentants de différentes associations nationales, publiant et diffusant le document "Pourquoi soutenir l'ARIAM ?" et interpelant par écrit à ce sujet la ministre de la culture et de la communication, Mme Audrey Azoulay.

Courrier de Conservatoires de France à l'attention de Mme Valérie Pécresse, présidente de la Région Ile-de-France (20 janvier 2017) :

Madame la Présidente,

Réunie en assemblée générale les 19 et 20 janvier 2017 à Montpellier, l’association Conservatoires de France, qui rassemble près de 200 établissements d’enseignement artistique, a pris connaissance de la volonté de la Région de dissoudre l’ARIAM Ile de France.

C’est à l’unanimité que notre assemblée générale a tenu à faire part de sa sidération.

En effet, outre les services que rend cette association depuis plus de 40 ans à des milliers de professeurs, de cadres et d’artistes, son action trouve un écho exemplaire et sans équivalent dans le territoire francilien, et même sur le plan national. Elle offre, outre sa mission de conseil et d’expertise au service des personnes et des structures :

  • un programme de formation qui allie réponses à des demandes individuelles et démarches collectives, avec prise en compte des nouveaux enjeux de l’enseignement artistique (numérique, évolutions esthétiques, dimension territoriale, accueil des personnes en situation de handicap, etc.),
  • des rencontres par métiers, permettant aux acteurs de faire le point sur leurs pratiques,
  • des actions à la demande des sites d’enseignement destinées à des équipes au complet,
  • un accompagnement des établissements, en particulier dans le cadre des regroupements institutionnels induits par la nouvelle organisation territoriale en Ile de France.

Ainsi, pour les enseignements artistiques, l’ARIAM constitue une sorte d’écosystème générant une expertise unique qui articule étroitement formation/échanges/ressources documentaires/ enjeux institutionnels.
Ces enjeux ne peuvent être relevés que dans le cadre d’une politique régionale et ne sauraient être traités au niveau des communes ou de leurs groupements. Quant à lui, le CNFPT ne peut constituer que le partenaire de cette action globale et cohérente.

C’est pourquoi, l’assemblée générale de Conservatoires de France vous demande instamment de revenir sur votre décision et, tout particulièrement :

  • De faire en sorte que les missions de l’ARIAM perdurent dans leur totalité et leur cohérence.
  • Que les emplois de ses personnels soient garantis.

Nous vous remercions de l’attention que vous porterez à ce courrier et vous prions d’agréer l’expression de notre haute considération.

Pour l'assemblée générale de Conservatoires de France, Jean-Marcel Kipfer, président.

Icon "Pourquoi soutenir l'ARIAM ?" (234,3 Kio) Icon Courrier à la Ministre de la culture (382,5 Kio)