ok

Au commencement : les pratiques collectives

Écrit par

09|12|2017


Mots clés : .

Tous les articles

Au commencement : les pratiques collectives

8-9 février 2018

Apprendre à jouer d’un instrument de musique en 2018

Les pratiques collectives sont affichées aujourd’hui comme essentielles, tant dans les projets pédagogiques des établissements que dans les textes de référence. Si de nombreux cursus des conservatoires sont fondés dès le début des apprentissages sur une organisation principalement ou exclusivement collective des enseignements (voix, musiques actuelles amplifiées, jazz, musiques traditionnelles, théâtre, danse, etc.), l’apprentissage des instruments dits « classiques » débute encore souvent dans le cadre d’un face à face entre un enseignant et un élève. La pratique collective y est majoritairement pensée comme une discipline complémentaire au cursus, où la dominante reste le cours individuel d’instrument. Ce modèle d’organisation, qui historiquement rattache nos établissements au premier modèle du Conservatoire de Paris, évolue, et apparaissent au sein des conservatoires des débuts d’apprentissage organisés autour d’une pratique collective considérée comme dominante. En parallèle se développent dans le cadre de l’éducation artistique et culturelle des dispositifs, souvent à vocation sociale, permettant l’apprentissage d’un instrument de musique au sein d’un orchestre, projets portés séparément ou ensemble, par des associations (Démos, El Sistema France, Orchestre à l’École, Passeur d’Arts...) et des établissements d’enseignements artistiques.

À l’occasion de ses journées d’études 2018, Conservatoires de France souhaite stimuler la réflexion sur l’entrée en musique par la pratique instrumentale collective, à travers un dialogue entre les principaux acteurs et initiateurs des dispositifs existants, au sein ou hors des conservatoires. Réfléchir aux approches, contenus et attendus pédagogiques et artistiques de ces dispositifs, examiner leur évolution, imaginer qu’ils puissent participer pleinement de l’offre d’entrée dans l’apprentissage instrumental des conservatoires, seront ainsi abordées à travers tables rondes et ateliers collaboratifs des questions relatives à la prise en compte de l’individu dans le collectif, la place des différents répertoires, l’équilibre entre oralité et écrit, les possibilités pour l’élève d’un transfert de compétences hors du cadre premier des apprentissages, etc.

Nous questionnerons aussi, en creux, des notions concernant très directement l’organisation des établissements d’enseignement artistique : le schéma d’orientation pédagogique, les cycles, la notion de discipline dominante, etc. Par ailleurs, la nécessité croissante de préciser les interactions entre les différents acteurs de ces dispositifs avant, pendant et après leur mise en œuvre, nous conduira à nous interroger sur ce qui relève de l’ingénierie de projet : comment, sur un territoire donné, travailler ensemble à toutes les étapes d’un projet, dans le respect des objectifs de chacun, afin qu’il soit pertinent aux niveaux pédagogique, social et économique ?

Déroulement

Jeudi 8 février 2017

Matin : assemblée générale de l'association

  • 9h30 - accueil
  • 10h - assemblée générale ordinaire de l'association
  • 12h30 - déjeuner sur place

Après-midi : "Au commencement : les pratiques collectives" (1ère journée)

  • 13h30 - accueil
  • 14h - ouverture en musique et introduction
  • 14h45 - le point de vue de l'historien. Des Orphéons du XIX° siècle aux orchestres à l'école du XXI° siècle. Philippe Gumplowicz (université d'Evry Val d'Essonne)
  • 15h15 - table ronde n°1 : l'essor des dispositifs d'apprentissage instrumental en collectif depuis le début des années 2000 - Échanges sur le développement parallèle des dispositifs intégrés aux projets des conservatoires et ceux portés par des opérateurs extérieurs. Marianne Blayau  (OAE), Gilles Delebarre (DEMOS), Martial Pardo (CRD de Villeurbanne), Jean-Marc Lauret (inspecteur honoraire DGCA).
  • 16h30 - table ronde n°2 : les objectifs pédagogiques des dispositifs d'entrée dans l'apprentissage instrumental par la pratique collective. Karina Cobo-Dorado (conservatoire de Colomiers, université de Toulouse Jean-Jaurès), Julien Vanhoutte (DEMOS - Philharmonie de Paris), Jean-Christophe Beaudon (CRR de Rennes - à confirmer)
  • 18h - fin de la première journée

Vendredi 9 février 2017

"Au commencement : les pratiques collectives" (2ème journée)

  • 9h00 - accueil
  • 9h30 - travail collaboratif en ateliers (voir ci-dessous)
  • 12h30 - déjeuner sur place
  • 14h - travail collaboratif en ateliers (suite)
  • 15h30 - conclusion des journées
  • 16h - fin de la seconde journée

Les participants pourront collaborer à trois ateliers de leur choix. Chaque atelier sera assisté d'un "grand témoin".

Ateliers :

  • Atelier 1 : Répertoires et créations
  • Atelier 2 : La place de l'individu dans un apprentissage par le collectif
  • Atelier 3 : En amont des projets, penser les partenariats
  • Atelier 4 : La formation des formateurs
  • Atelier 5 : Au-delà du projet

Modalités d'inscription

Ces journées, à l'exception de l'assemblée générale qui est réservée aux adhérents de Conservatoires de France, sont ouvertes aux directeurs et membres des équipes de direction des établissements d’enseignement artistique mais également aux équipes enseignantes, aux cadres des collectivités et à tout professionnel intéressé par les questions relatives à la thématique abordée.

Ces journées sont gratuites ; est demandée une participation aux frais de déjeuner de 15€ par repas (un justificatif sera fourni sur place).

Les inscriptions se font exclusivement en ligne via le bouton dédié ci-après

Pour s'inscrire


Articles associés

Voici une sélection d'articles, pour aller plus loin sur ce sujet :